Vols rando

strict warning: Only variables should be passed by reference in /home/tichodro/www/modules/book/book.module on line 559.

Nous avons la chance de bénéficier de sites de vols randos, il faut les connaître pour en profiter, mais il faut aussi prendre quelques précautions pour les préserver.

Le site du club vous présente ici les principales possibilités, mais ces informations demandent à être mises à jour et complétées. Si vous avez connaissance d’un vol rando non encore répertorié, merci donc de nous le faire savoir en nous transmettant les informations dont vous disposez. Par ailleurs si vous avez par expérience des informations acquises sur les conditions d’utilisation des sites qui sont déjà décrits (qu’il s’agisse des pb d’accès, d’autorisation, ou bien des conditions - favorables ou défavorables - de vols…), merci également de nous le faire savoir de manière à ce que nous puissions mette à jour l’information au bénéfice de tous.

Pour toute info : pbayart@orange.fr

Pour les précautions, elles sont de plusieurs natures :

  • Aérologiques : par définitions, ces sites sont peu fréquentés, donc l’aérologie en est mal connue. Ces vols nécessitent d’être abordés avec encore plus de précautions que les sites connus. L’analyse météo est essentielle, la topographie des lieux soigneusement étudiée (ne sommes nous pas sous le vent de quelque relief ? Y a t’il des effets venturis qq part ?) Et ce tant pour le déco : chaque fois que possible aller voir sur le point le plus haut quel est le régime exact du vent et de la brise, que pour l’atterro. Si monter au point le plus haut, permet de mieux connaître le régime des vents, il est souvent nécessaire de descendre pour trouver une zone de déco plus favorable.
  • Diplomatiques, et ce aux différents points du parcours : stationnement du véhicule, itinéraire d’accés, décollage, atterrissage. C’est ce dernier point qui peut poser le plus de problème dans la mesure ou son lieu n’est pas toujours prévisible. Il y a deux règles à respecter, elle sont à priori contradictoires. : La discrétion d’abord. L’endroit doit bien sûr avoir été bien choisi pour ne causer aucun dégâts, c’est évident, mais il faut aussi plier rapidement et éviter de s’attarder, nous ne sommes pas en terrain conquis. A priori nous risquons d’être sur une propriété privée. Mais si nous sommes dans un endroit ou nous sommes susceptibles d’avoir été vu, ne pas fuir le contact, bien au contraire ! Aller au devant, s’inquiéter de savoir si on a gêné quelqu’un, s’excuser le cas échéant. Dans 9 cas sur 10 cela se passe très bien dans un cas sur dix, on peut se faire eng…. Mais avec un peu de diplomatie cela passera, et cela vaut beaucoup mieux que de s’enfuir comme des voleurs et des goujats, ce qui risquerait de répandre dans le pays une exécrable réputation qui pourrait nous poursuivre de longues années.
  • Précautions aussi vis à vis de la faune et de la flore, et en particulier à l’égard des rapaces qui ont pris la mauvaise habitude d’aller nicher dans des falaises qui sont aussi propices au thermiques. Ces rapaces sont surveillés (et nous aussi !) et protégés (pas nous !). Au printemps, il faut éviter de les déranger au moment de la couvaison, et si on utilise les thermiques de ces zones, ne le faire que quand on est bien au dessus du bord des falaises. Si cela n’est pas possible, on devra dégager rapidement.

Bons vols à tous

Pierre Bayart